Covid 19
Retrouvez ici toutes les informations relatives au Covid 19
En savoir plus

MINTT : la technologie comme « para-chute »

Dans les chambres des unités de Gériatrie situées dans le premier bâtiment de notre Site unique, ce qui attire l’attention ce sont ces capteurs disposés en hauteur, à proximité du lit des patients. « Les 96 chambres des unités de gériatrie sont toutes équipées de capteurs infrarouges qui détectent les mises en danger au sein de l’environnement patient, comme les chutes ou les sorties de lit principalement. Ces capteurs sont opérationnels depuis début octobre », détaille Patrick DEWAELE, Président du Comité des chutes au CHwapi.

L’intérêt pour les patients est double, comme nous l’expliquent Anne VERMAUT, Alexandra SIME et Marie-Line RAKUSINES, infirmières chefs des unités de gériatrie. « Cette technologie offre aux patients une surveillance constante et, en cas de chute, une prise en charge plus rapide de l’équipe soignante. Concrètement, le système permet d’envoyer une alerte sur le téléphone de l’équipe soignante, avec l’identification de la chambre concernée. Nous disposons également d’un écran de contrôle qui nous permet de surveiller à tout moment de la journée les patients à haut risque de chute et les autres patients de manière aléatoire. »

En 2 mois, 42 alertes chutes ont été analysées dans une démarche d’amélioration continue. « Analyser la chute afin de déterminer ce qui l’a causée est primordial. En réunion pluridisciplinaire, chaque professionnel revoit les éventuelles images et met en place des solutions afin d’améliorer l’environnement patient », détaille le Dr Amandine POULAIN médecin spécialisé en médecine physique et réadaptation.

MINTT : la technologie comme « para-chute »

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.

OK