Accéder directement au contenu sans lire la navigation

Une construction pour l'avenir


©baev

La vétusté et la non-conformité de plus de la moitié de son parc hospitalier ne laissent d’autre choix au CHwapi que de construire à neuf plutôt que de tout rénover. Il capitalise ainsi les atouts de la fusion en renforçant l’efficacité médicale de sa structure, ses équipes et ses équipements. En l’absence d’un projet de construction, le CHwapi serait contraint de procéder à des rénovations incontournables à court terme. Comme la majeure partie des rénovations porte sur des installations de plus de 30 ans d’âge, il s’agirait de rénovations lourdes qui imposeraient une mise en conformité incendie, un désamiantage et une mise aux normes hospitalières actuelles. Sans compter que ces rénovations lourdes entraveraient le bon déroulement des activités de l’hôpital alors qu’une construction à neuf suppose simplement de s’organiser pour le déménagement une fois le bâtiment terminé. Investir dans des installations neuves et regroupées sur un seul site relève donc de l’évidence. De plus, ce projet architectural, réfléchi en pôles hospitaliers étroitement interconnectés dans un même bâtiment, est intimement lié au projet médical. Celui-ci est organisé en filières médicales regroupant les services. Il permet une meilleure intégration des équipes qui pourront mutualiser équipements et compétences. Cette combinaison raccourcit les trajets et améliore la circulation des patients comme des collaborateurs.